Yves Malus

En 1979, alors que je travaillais chez Escharavil à Privas , je fis la connaissance d’ Yves Malus qui était Responsable de l’agence d’Aix en Provence de Pesage Promotion. Il m’avait démarché pour nous vendre des capteurs de pesage. Il faut dire qu’à cette époque, on s’approvisionnait chez HBM dans la série Z6  que l’on payait plutôt le prix fort. J’ai tout de suite aimé sa façon d’être à l’aise en toute circonstance et de ne pas se prendre au sérieux. En 1981, il quitte Pesage Promotion pour s’établir en Cote d’Ivoire ou il crée la société  CAPI . Il demande à Monsieur Escharavil de l’aider en devenant distributeur Precia . Ce sera l’occasion de mieux se connaitre et d’implanter les premières chaines électroniques type PM 8000 en Afrique. En 1984 quand je rejoints Trayvou à la Mulatière , nous gardons le contact. A cette époque,  Yves est pour moi un modèle professionnel.  Nous avons le même âge et  beaucoup de points en commun,  mais la différence, c’est que lui a osé s’affranchir d’un employeur pour prendre en main sa vie, moi pas encore !

En 1987, Yves à qui j’expose le  projet de création sur lequel je travaille avec un petit groupe de collaborateurs de Trayvou  me propose de l’associer au projet. Il me décide d’aller le voir en Cote d’Ivoire ou nous pensons trouver un partenaire financier. Je garde encore intact le souvenir de ce séjour. J’étais arrivé la veille au soir. Dès la sortie de l’avion j’avais été imprégné de cette chaleur écrasante et humide. Il m’avait réservé une chambre dans un hôtel un peu « craignos » .Le matin je l’attendais avec mon attaché-case. Il passe me prendre et quand nous sortons je découvre qu’il n’est pas venu me chercher en voiture mais en Moto ! C’est le début de l’aventure ! Avec lui, entre deux réunions de travail, je vais découvrir les « maquis » (des petits restaurants tenus par des Africaines) et je vais retrouver  l‘ambiance que j’avais connu quelques années auparavant en Afrique du sud. A mon retour, comme nous n’avons pas trouvé d’accord avec le partenaire financier envisagé, j’approche alors Mr Pierre Lichtfouse , patron de la société Millier qui décide de nous apporter son concours et nous créons ARPEGE .

A cette époque, il y a 3 actionnaires ; SPI qui est le holding qui regroupe les membres de mon équipe technique, Yves Malus et la famille Lichtfouse.  Nous sortons la série d’indicateurs IDM , paramétrables par « Minitel » qui va faire la renommée d’Arpège .

En 1988, Yves me fait faire la connaissance de  Fernand Vaudry , le responsable  de l’agence Pesage Promotion de Lyon que nous embauchons .

Arpege se développe rapidement. En 1989, grâce aux réseaux d’Yves et de Fernand, j’approche Pesage Promotion et nous concluons un accord de collaboration sur la gamme IDM  qui sera commercialisée par Pesage Promotion sous le nom de PEP série 5 .

Durant le même été, Pesage Promotion dépose le bilan, nous décidons de faire une offre de reprise. Pour cela, il nous faut de  nouveaux capitaux et ce sera la séparation avec Yves.

Une séparation de raison, qui m’a peiné et qui l’a peiné, qui nous a éloigné mais qui n’a pas détruit notre amitié.

Nous nous voyons depuis, au moins une fois par an, pour échanger sur nos affaires. Pour moi Yves reste une des rencontres clé de ma vie professionnelle. C’est un personnage exceptionnel, haut en couleur, attaché aux principes, qui connait la valeur de l’amitié et qui fait honneur à notre profession.

Il vient de créer  début  2011 un site de vente de pesage par internet  www.e-pesage.com

Une réponse à Yves Malus

  1. Houphouet kouassi dit :

    .Je suis entré à Capi en 1992 où j,ai servi comme électronicien
    Jusqu’en 2001. Je garde utrèsbon souvenir de Mr Malus. Nous y avons appris beaucoup de choses. Notre passage à Capi à changé notre vie. Je regrette son départ de ,capi. Que Dieu le garide encore longtemps afin su.,.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>