Vous trouvez ça normal ?

Au mois d’avril  2011 , une partie de la profession va se retrouver à Shanghai pour le salon INTERWEIGHING.

La Chine devenue un des premier producteurs d’instruments de pesage est désormais incontournable pour tous les produits balances et bascules d’entrée de gamme en attendant de produire des produits beaucoup plus sophistiqués .

Dans cette approche, on trouve deux types d’acteurs :

  • Ceux qui font leur marché, en essayant de trouver le meilleur rapport prix qualité chez des fabricants chinois  
  •  Ceux qui ont les moyens d’avoir leur propre usine en Chine comme Mettler ou HBM.

Au moment du choix, en dehors de la question purement financière , la question d’ETHIQUE qui devrait se poser est l’équité des échanges entre la Chine et l’Europe.

Si vous , Europeen  vous voulez achetez en Chine des instruments de pesage, vous êtes  totalement libres et  aucun organisme ne vous demandera quoi que ce soit.

 Vous paierez en plus des frais de transport :

  • des droits de douane à hauteur de 1, 7 % 

 voir site    http://ec.europa.eu/taxation_customs/dds2/taric   code douanier 84 23 89 10

  • de la TVA à hauteur de 19,6 % récupérable sur les ventes.

Si vous voulez vendre en Chine, il faut d’abord trouver un importateur chinois  à qui vous devrez verser une commission pour utiliser sa licence d’importation (quelques %) .Vous ne pouvez pas en votre qualité d’étranger, même si vous créez un société en Chine, importer vous même des biens sans avoir une licence d’importation.

 Voir site   http://www.interex.fr/fr/fiches-pays/chine/acces-au-marche

Ensuite vous devrez payer :

  • des droits de douane a hauteur de 10,5%
  • de la TVA a hauteur de 17% qui n’est pas récupérable.

On constate donc une disparité fiscale , sans compter les difficultés liées aux barrières bureaucratiques locales qui interdisent  pratiquement à toute PME Européenne de vendre en Chine des produits  fabriqués en Europe.

Aujourd’hui ,le grand public est manipulé par les politiques qui font miroiter des marchés fabuleux en Chine pour lui faire avaler la statégie  de la mondialisation.  Seules les multinationale peuvent tirer leur épingle du jeu et encore, regardez ce qui s’est passé avec Danone , ce qui se passe avec AIRBUS qui a du s’engager sur des transferts de technologie.

Dans ce grand jeu qui nous dépasse que peut faire  le  CECIP qui est censé défendre les constructeurs Européens ?  Phagocyté par les grands groupes, son groupe Business & Trade est inopérant depuis longtemps.  Sa derniere tentative qui vise à demontrer que les produits asiatiques ne sont pas conformes aux normes européennes  semble avoir fait long feu.

Bien sur, comme beaucoup, vous pourrez vous  dire  si je n’achète  pas en Chine, mes concurrents le feront et je ne serais plus compétitif. C’est vrai ! Mais si nous continuons dans cette voie de façon résignée que restera-t-il de notre industrie dans les 10 ans qui vont venir ?  des sociétés de services  ayant à gérer  des problèmes de qualité et d’approvisionnements, une profession qui aura divisé ses effectifs par 10 ?

Je ne cherche pas à donner de leçon  à quiconque ayant vécu moi même ce dilemme. Pour avoir travaillé de près avec des Industriels Chinois, j’ai découvert des pratiques qui me gênent et un déséquilibre dans les échanges innaceptable.

 La Chine à un cout du travail  inferieur de  5 à 10 fois le  cout français.  Sur ce point certain s’élèvent en proposant de mettre en place une TVA sociale qui permettrait aux Entreprises Européennes  de récupérer leur handicap sur le cout  social de la main d’œuvre.

C’est certainement une bonne approche, mais ne comptons pas sur une grande partie de la classe politique  inféodée  au système financier international pour la mettre en application.  

 Non seulement la Chine bénéficie de son avantage « main d’œuvre » ,de la sous valorisation de sa monnaie , de barrières importantes au  libre commerce ,mais en plus elle a obtenu des conditions  douanières préférentielles  qu’elle conserve  alors qu’elle  est sur le chemin de devenir la  plus grande puissance mondiale !

VOUS TROUVEZ ÇA NORMAL ?

Publié dans Point de Vue | Commentaires fermés sur Vous trouvez ça normal ?

Cofip : Réponse du Président

Pour tous ceux qui n’étaient pas destinataires , je vous donne une copie intégrale des voeux du Président du COFIP qui semble avoir prix connaisance de mon article sur le COFIP.

N’hésitez pas à réagir pour faire avancer la réflexion!

Chers collègues  :

   Recevez tous mes vœux   pour cette nouvelle année 2011  . Tout d’ abord pour vous-même et votre famille , bonheur et santé  essentiellement. Egalement prospérité pour vos entreprises  qui en ces périodes économiques incertaines , demandent le maximum d’ efforts et d’ attentions  .

    Je souhaite  évidemment longue vie à notre organisation professionnelle . Cela fait déjà pas mal d’ années que cela fonctionne  et les demandes récentes d’ adhésion me confortent dans son intérêt commun . Certes , comme je l’ ai lu très récemment quelque part , on n’ a probablement pas tout fait   ce qu’ il aurait été souhaitable de faire , ce que j’ aurais personnellement souhaité , mais cela suppose   beaucoup  de bonnes volontés à réunir , du temps à y consacrer   individuellement et collectivement .. . et accessoirement un peu de moyens. Les yaka faukons ont toujours eu le loisir de s’exprimer  et d’ apporter  leurs  contributions , c’est trop facile de critiquer après ! Plus positivement  nous sommes  néanmoins un Groupe  très représentatif qui compte  vis-à-vis  des nos instances tant nationales qu’internationales .On a accès et audience à n’ importe quel moment , pour peu que le sujet soit réel et sérieux à nos autorités dites de tutelles que ce soient le LNE et  le Bureau de la Métrologie , voire le Welmec. Mais il faut aussi que chacun apporte ses analyses et ses  remarques lorsque vous etes consultés sur tel ou tel point d’ évolution de la réglementation : Le Président ou le secrétaire ne  savent pas tout !  

        Comme je vous l’ ai annoncé lors de notre réunion de Décembre , je vais prendre prochainement  un peu de recul   par rapport à ma vie professionnelle  opérationnelle . ; Je souhaite vivement  que se dégagent rapidement des bonnes volontés pour prendre le relais , qu’un consensus sur les attendus du Cofip soit clairement  exprimé  . Il y a dans le Cofip des industriels qui ont des intérêts parfois un peu divergents   , souvent très largement convergents : A nous de trouver ce qui peut faire la force d’une organisation  comme la notre .

 Ce sera finalement mes souhaits de 2011 pour notre profession .

 

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Pont-Bascules VOIRON Jacques Croibier

Le 5 janvier 1971 je devais prendre mon nouvel emploi  chez Ponts et bascules de Voiron. La journée avait mal commencée, ma Dauphine n’arrivait pas à démarrer à cause du froid. J’arrivais donc en retard pour mon premier jour de travail et je n’étais pas très fier. Je découvrais le « bureau » ou le poêle à charbon qui se trouvait près de ma planche à dessin devait être rechargé avec la pelle de service. C’est là que je fis la connaissance de l’ami Jacques Croibier qui allait devenir mon maitre en automatisme industriel.  Comme j’habitais à l’époque près de Grenoble à plus de 50 km ,Jacques me proposa très gentiment et spontanément de m’ héberger dans son studio qu’ il n’utilisait que le weekend pour accueillir la belle Dody .

Jacques par son coté anticonformiste fait partie de ces personnages hors du commun que j’ai decouvert à Voiron.

Publié dans Les personnalités que j'ai rencontrées | Marqué avec | Un commentaire

ou va le COFIP

Lire l’article sur page « point de vue »

Publié dans Point de Vue | Commentaires fermés sur ou va le COFIP